Tuesday, 6 December 2016

Le rush de la fin d'année

Le marché de Noël de Dijon, autre signe qu'on est en fin d'année. 

Hello tout le monde ! 

Ca y est, on est officiellement en fin d'année.
(Non, sans blague ? Tu nous dis ça le 6 décembre ?!) 

Qu'est-ce qui arque officiellement la fin d'année, me demandez-vous ?!
Ce n'est ni le calendrier de l'avent, ni l'arrivée des chants de Noël au centre ville, ni le fait qu'il fasse nuit de plus en plus tôt.
Ce qui marque le début de la fin d'année, c'est le rush de la fin d'année.

Ce moment absolument divin et délicieux où on a l'impression que la vie a le niveau d'exigence Beyoncé, sur une échelle de 1 à 10. Si, si, celui où il faudrait faire ses chorégraphies sans les 15 ans d'entraînements qui vont avec. Ce moment de l'année où tu dois gérer des cadeaux de Noël pour ta famille et tes amis avec un budget étudiant, un emploi du temps chargé, un travail à mi-temps en dehors de tes études et... tes partiels qui commencent à arriver.
En bref, ce moment où tu dois choisir entre gagner de l'argent, avoir une vie sociale, réussir tes études, avoir une vie de couple et... dormir.

Comme je ne peux pas vous faire de tuto pour danser sur Single Ladies de manière sensuelle et avec toute la classe de Queen B, j'ai décidé de partager avec vous mes astuces (bêtes mais efficaces) pour sortir la tête de l'eau.


Astuce n°1 : Planifier

Dans les périodes de rush, la planification est mon meilleur allié. Elle m'aide à augmenter ma productivité. J'identifie chaque moment de libre où je peux réviser, l'heure à laquelle je peux me coucher pour avoir mon minimum vital de six heures de sommeil, le jour de début des promotions aux Galeries Lafayette, et le moment où je peux enfin aller boire un café avec mon amoureux afin de me ressourcer après une journée ou une semaine de dingue ! 

Evidemment, je ne vous suggère pas de planifier toute votre vie. Il faut aussi savoir se laisser un peu de liberté et de moments de répit. En ce qui me concerne, c'est le week-end. 
Si dans les périodes de rush, mon emploi du temps de la semaine est saturé, j'essaye toujours d'avoir un week-end aussi peu chargé que possible afin de pouvoir profiter de mes proches et faire ce que j'aime sans culpabiliser. 

Astuce n°2 : Analyser

Dans les périodes de rush, j'essaye toujours de prendre un moment pour analyser ce qui se passe. 
Est-ce que j'arrive à tout gérer ? Est-ce que je peux change ou améliorer quelque chose ? Pourquoi est-ce que telle ou telle chose ne se passe pas comme prévu ? Est-ce que c'est moi ?

Chaque jour, je prends quelques minutes pour analyser mon level de productivité, ce qui va, ce qui ne va pas... Ca me permet de me poser et d'avoir un regard critique sur ce que je fais, afin d'être dans une optique d'amélioration constante. 

Est-ce que j'ai travaillé autant que prévu ? Pourquoi ? Est-ce que j'aurais pu m'organiser autrement ? Comment est-ce que je peux rectifier le tir ? 

Ca paraît un peu stupide, comme ça, mais se poser des questions, c'est le début de l'amélioration. 

Astuce n°3 : Débriefer

Cette troisième astuce nécessite une tierce personne. En ce qui me concerne, c'est ma meilleure amie. 
Il s'agit d'avoir une personne à laquelle vous rendez des comptes pour une chose X ou Y. 

Dans mon cas, je lui rends des comptes concernant mon level de productivité et de motivation concernant mes études. Je lui dis comment s'est passé ma semaine, ma journée, si je suis contente de moi ou pas. Parfois, elle me remotive et me donne le coup de pied aux fesses dont j'ai besoin. 

Savoir que je lui rends des comptes, tout en sachant qu'elle ne me juge pas mais cherche à m'aider me motive à faire de mon mieux. Mine de rien, c'est plus agréable de dire qu'on est content de soi que l'inverse. Et c'est là que c'est utile d'avoir une copine : elle comprend sans juger ! 

Astuce n°4 : Se reposer (et se récompenser)

Retour au point n°1 avec l'importance de se reposer. 
Autant parfois, il faut savoir se mettre un bon gros coup de fouet et se motiver, autant il faut savoir se reposer et prendre soin de soi pour être plus actif par la suite. 

Si il existe des congés payés, ce n'est pas pour que que les salariés partir en vacances tranquillement. C'est aussi pour qu'ils soient plus productifs. 
(Bon, en vrai, c'est sans doute plus compliqué que ça, mais vous avez l'idée...). 

Ce que j'aime faire aussi, c'est me récompenser quand j'ai bien travaillé. 
En me payant un Latte en Venti chez Starbucks ou, quand j'ai les moyens, en m'offrant un joli petit truc que j'ai repéré pendant une virée en ville ou au centre commercial, par exemple. 
Il faut savoir apprécier ses propres efforts ! 

Et qu'on se le dise : une journée de repos ou un petit cadeau bien mérité, ça motive, non ? 

Et vous ? 
Quelles sont vos astuces pour booster votre productivité ? 

Tendrement, 
OihanaSymphony.