Friday, 6 January 2017

Devenir minimaliste : mais POURQUOI ?!



Hello tout le monde ! 

Dans mon dernier article, je vous parlais de mes bonnes résolutions pour cette année 2017. 
Parmi elles : devenir plus minimaliste. 

Le minimalisme est quelque chose qui a l'air particulièrement tendance ces derniers temps, dans la mesure où j'ai vu un bon nombre de YouTubeuses ou blogueuses qui y ont consacré des articles ou vidéos (que je n'ai même pas regardé, d'ailleurs. Shame on me !). 

J'ai déjà annoncé dans ma liste de résolutions que je compte bien documenter mon parcours et vous en parler plus en détails sur le blog. Je pense notamment faire un bilan mensuel. 
Néanmoins, avant de documenter une progression, il faut savoir d'où on part, et j'ai eu envie de vous parler un peu du minimalisme en lui-même et de mes (plus ou moins bonnes) raisons pour adopter un style de vie plus minimaliste. 


Le minimalisme, c'est quoi ? 

C'est un peu compliqué de définir le minimalisme de manière succinte. Pour faire court, en me basant sur mon expérience et le peu que j'ai pu lire, je pense que l'on peut définir le minimalisme comme un mode de vie qui vise à la simplifier, notamment en consommant moins. 

Il ne s'agît, à mon sens, pas de se priver, mais de consommer plus intelligemment, et de se passer des choses dont on n'a pas besoin.

Un slogan "bien connu" du mouvement minimaliste est le fameux "less is more" qu'on voit (à mon sens) beaucoup sur Internet. Traduit littéralement : moins, c'est plus. Plus de quoi ? A mon sens, c'est plus d'économies, d'espace, de liberté et de simplicité. 

Devenir minimaliste, mais pourquoi ? 

Devenir minimaliste, c'est bien beau, mais pourquoi donc faire le tri et ne garder que l'essentiel, me demanderez-vous ? 
Je pense que chacun peut avoir des raisons de faire ça. En ce qui me concerne, voici mes raisons d'adopter un mode de vie plus minimaliste en 2017. 

J'ai réalisé que je consommais trop et que ça ne me rendait pas heureuse. J'ai longtemps cru à la thérapie par le shopping. Spoiler alert : ça ne marche pas. En tout cas, pas pour moi. 
Résultat : j'ai accumulé un certain nombre de choses dont je n'avais pas besoin, juste envie sur le moment, et que je n'ai jamais utilisé. 
J'en ai marre et j'ai envie de consommer utile, de n'acheter que des choses dont j'ai besoin, dont je suis sûre qu'elles me font réellement plaisir, et que ce n'est pas juste mon âme capitaliste qui parle. 
J'ai trop de choses et ce n'est pas sain. 

Être minimaliste, ça fait faire des économies. 
Dans la vie, il faut être pragmatique. Moins vous achetez, moins vous dépensez. CQFD. 
Etant quelqu'un qui a passé beaucoup de temps à faire du shopping pour se consoler ou même juste passer le temps, je peux dire que non seulement mon lieu de vie souffre d'un manque d'espace, mais que mon porte-monnais souffre... d'un manque d'argent. 
Consommer moins va évidemment m'aider à économiser pour de jolis projets ou, éventuellement, de jolies pièces que je m'achèterai par la suite. 

Je pourrais me concentrer sur des choses plus importantes. 
Comme la santé, le bonheur, les moments simples. C'est ce que je fais de plus en plus depuis un certain temps, mais je pense qu'à terme, ce sera encore plus le cas. 
Quand votre esprit n'est pas occupé à se demander où il peut se procurer cette adorable paire d'escarpins vue sur une collègue de travail, il peut vaquer à des occupations plus sympa. Comme par exemple comment faire plaisir à ses proches, passer un bon moment, se concentrer sur les petits plaisirs de la vie...

Voilà les 3 raisons principales qui ont motivé mon envie de devenir plus minimaliste. 
Je pense bientôt écrire sur les différentes étapes que je pense suivre dans cette "transition". 

Et vous ? 
Qu'est-ce que vous pensez du minimalisme ? 

Je vous embrasse, 
OihanaSymphony.