Wednesday, 21 June 2017

Relation à distance : ce que j'ai appris.



Hello tout le monde ! 

Début avril, mon Geek est parti effectuer un stage de trois mois à Wiesbaden, en Allemagne. Je suis heureuse et soulagée de dire qu'il revient dans très peu de temps et que cette séparation arrive à son terme. Pour nous qui étions habitués le plus clair de notre temps ensemble, ces trois mois de séparation promettaient d'être un véritable défi. 

Et croyez-moi, la promesse a été tenue. Trois mois de séparation lorsque l'on n'est pas habitué à vivre une relation à distance, c'est très, très compliqué à gérer. Même si j'ai eu la chance de pouvoir aller lui rendre visite le temps d'un week-end, j'ai été plusieurs fois au bord des larmes, tant il me manquait et tant j'avais envie de le retrouver. 

Heureusement, cette longue période de séparation arrive à son terme et nous avons un tas de choses prévues pour nos retrouvailles. 
A l'aube de son retour, nous avons fait le bilan de ces trois mois de séparation, de relation longue-distance, et nous sommes d'accord pour dire que nous en sommes ressortis grandis, avec un bilan vraiment positif, que je partage aujourd'hui avec vous. 


De ces trois mois de séparation, je retiens notamment 3 choses qui sont les suivantes : 

1. Je ne suis pas faite pour les relations à distance. Ca peut paraître un peu stupide, dit (ou écrit) simplement comme ça, mais c'est important. Grâce à cet éloignement, j'ai appris à mieux me connaître et à mieux identifier mes désirs et besoins dans une relation. Si certaines de mes connaissances (ma meilleure amie, par exemple) qui vivent une relation longue-distance sont très épanouies, ce n'est pas nécessairement le cas de tout le monde. Pour moi, chaque opportunité de mieux se connaître est bonne à prendre. Et plus on se connaît, plus on sait ce que l'on veut et ce dont on a besoin, plus on a de cartes en main pour faire marcher notre relation. 

2. La distance m'a permis de réfléchir à ma relation. Avant que mon Geek parte, nous passions beaucoup de temps ensemble et, après un an de relation, nous avions nos petites habitudes. Si notre relation n'a jamais nécessairement baissé en intensité, nous commencions à créer notre propre routine sans forcément y réfléchir. La routine m'a non seulement fait réaliser cela, mais aussi que nous n'avions, jusque-là, jamais trop pris le temps de réfléchir et analyser notre relation en détails. Après trois mois de séparation, nous pouvons tous les deux dire que nous avons beaucoup réfléchi à notre relation, à ce que nous voulons et à notre avenir commun. 

3. La distance a renforcé ma relation. Etant donné que j'ai eu trois mois pour réfléchir à ma relation et l'analyser en détails, je peux dire que j'ai réalisé à quel point mon Geek compte pour moi, à quel point notre relation est précieuse et à quel point elle m'apporte. Je savais que je l'aimais, mais c'est la distance qui m'a fait réaliser à quel point je l'aime, à quelle intensité. De plus, la distance nous a forcé à mieux communiquer, à trouver de nouvelles manières de manifester notre affection. Et même si ces trois mois nous ont éloignés géographiquement, ils nous ont beaucoup rapprochés. 


En bref, je ne m'y attendais pas, mais le fait d'expérimenter une relation longue-distance pendant trois mois a finalement été une expérience positive. La distance a été une sorte d'épreuve du feu pour nous, et je suis fière de dire que nous avons réussi haut la main. 

Moralité : la distance n'est pas une fatalité et il faut faire de notre mieux pour tirer le meilleur de cette épreuve, lorsqu'elle se présente à nous. Une relation épanouie à distance, finalement, c'est possible. 

Et vous ? 
Vous en pensez quoi, des relations à distance ? 

Je vous embrasse, 
Oihana.