Thursday, 20 July 2017

Coup de gueule : non, la blogo' et Youtube ne sont pas saturés.


Hello tout le monde ! 

Mon dernier post marquait mon retour sur le blog. Retour qui, pour ma part, était très attendu puisque ce blog, même s'il ne fait pas partie des plus populaires, est mon bébé, un projet que je chéris et auquel je tiens énormément. 

Durant l'année qui s'est écoulée, il a pris une importance grandissante dans ma vie et il fait maintenant partie de mon quotidien. A un tel point que c'est devenu pour moi un sujet de conversation relativement régulier. Lorsque l'on me demande comment je vais, ce que je fais en ce moment, je n'hésite pas à mentionner mon blog, mes articles en cours, mes idées, tout comme je mentionne tout ce que je fais et qui me tient à coeur. 

J'ai la chance d'avoir un entourage qui me soutient, qui croit en moi et qui m'encourage à partager mes sentiments et expériences sur ce blog ou sur ma chaine YouTube. 
99 fois sur 100, je reçois des encouragements quand je parle de Nanamazing.

Et il y a le pour-cent restant du temps. Celui où on me sort des phrases comme : 
"La blogosphère, YouTube... C'est saturé, non ? Il n'y a pas de place pour les nouveaux !"


Cette phrase là, que j'entends plus ou moins régulièrement depuis que j'ai entrepris ce blog, me brise le coeur à chaque fois qu'on me la sort ou qu'on la sort en parlant qui que ce soit qui tente de poster du contenu sur Internet, qu'il s'agisse d'un blog ou d'une chaine YouTube. 

Pire encore, certains blogueurs et youtubeurs l'écrivent ou le disent, décourageant leur audience de partager des choses, à leur tour, avec Internet. 

Mais non, je suis désolée, qu'il s'agisse de la blogosphère ou de YouTube, Internet n'est pas saturé et je crois profondément que si vous avez des choses à partager, vous pouvez le faire. Et si vous avez le coeur de partager du contenu, vous devez le faire. 

Certes, les "influenceurs" qui disent que YouTube et la blog' sont saturés veulent surtout faire passer le message qu'il devient compliqué de se démarquer, d'avoir la chance d'en faire un "métier". 
Mais quelque part, c'est là que le bat blesse. 

C'est une réalité : le production de contenu sur Internet est devenue un métier. 
Pour autant, la difficulté pour les nouveaux arrivants de vivre de cette activité ne devrait en aucun cas décourager qui que ce soit de partager leur créativité, leur contenu, leur passion. 

Car finalement, c'est ça qui fait la beauté d'Internet : la passion. 
Et tout comme on ne devrait jamais dire à quelqu'un qui aime écrire ou dessiner qu'il devrait arrêter car il ne deviendra jamais écrivain ou peintre, on ne devrait pas dissuader les nouveaux arrivants sur la blogosphère ou la YouTube community. 

Peu importe les vues, les partenariats, l'argent... Ce qui compte, c'est de partager. 

Alors, vous qui me lisez, si c'est ce que vous voulez, créez votre blog, votre chaîne, faites votre truc dans votre coin, et surtout : amusez-vous et ne laissez personne vous décourager ! 

Je vous embrasse, 
Oihana.